Plateforme de mobilité

Auto-école

MODALITÉS D’ORGANISATION DES FORMATIONS THÉORIQUES ET PRATIQUES

Lorsque le bénéficiaire s’inscrit au sein de l’auto-école, il signe préalablement le règlement intérieur et s’engage à le respecter.« règlement intérieur » 

La formation théorique

L’enseignement se décline sous forme d’une dizaine de cours collectif thématique. 

Ces cours se déroulent une fois par semaine le vendredi matin de 10h à 12h. Le thème est choisi en fonction des élèves présents.

Ces sessions d’apprentissage permettent d’acquérir les savoirs de base nécessaires à l’exercice du code. En parallèle, il est impératif de s’exercer lors des sessions d’exercice pratique. 

Ces sessions se déroulent du lundi au samedi de 10h à 12h et/ou de 14h à 16h. Le planning peut être amené à être modifié en fonction des obligations de service.

Ces cours thématiques et sessions de code sont collectifs.

Selon les mesures sanitaires, les sessions sont organisées en distanciel ou présentiel.

En parallèle pour les élèves qui ont besoin d’un suivi plus personnalisé, des ateliers individuels en présentiel ou distanciel peuvent être mis en place (selon les mesures sanitaires en vigueur).

Il est également proposé aux élèves qui le souhaitent de souscrire à l’application prépacode pour s’entraîner en autonomie.

La formation pratique

L’enseignement de la conduite s’effectue sur boite manuelle et se décline sous forme de plusieurs blocs d’apprentissage. Le rythme est progressif ; le planning des leçons est établi en fonction de la progression de l’élève et de ses disponibilités.

Pour que l’apprentissage soit complet, la formation se déroule à différents moments de la journée et dans différentes conditions de circulation (en ville, campagne, route nationale, autoroute).

Le nombre d’heures de conduite est estimé lors de l’évaluation de départ mais est nécessairement réévalué au fil de l’apprentissage. La date de l’examen n’est pas déterminée à l’avance. L’élève doit d’abord démarrer son apprentissage et laisser le soin à l’enseignant d’évaluer sa progression.

L’élève n’est donc présenté à l’examen que lorsque l’enseignant a terminé avec lui son apprentissage. La préparation s’étend jusqu’à la date de l’examen ; il n’y a pas de coupure entre l’apprentissage et l’examen.

Le déroulement des leçons se fait selon un planning déterminé par l’enseignant respectueux du rythme d’apprentissage du stagiaire.

La conduite supervisée permet de compléter sa formation initiale par une phase de conduite « supervisée » par un accompagnateur. L’apprentissage en conduite supervisée des véhicules légers s’adresse aux candidats, de 18 ans au minimum, qui souhaitent acquérir une expérience de conduite avant le passage de l’examen du permis de conduire ou après, en cas d’échec(s) à l’épreuve pratique.

https://www.securite-routiere.gouv.fr/passer-son-permis-de-conduire/conduite-accompagnee/conduite-supervisee

Une fois l’examen validé, les jeunes conducteurs peuvent réaliser un stage « post-permis » :

https://www.securite-routiere.gouv.fr/passer-son-permis-de-conduire/permis-probatoire/les-stages-postpermis-et-reduction-de-la-periode

ENJEUX DE LA FORMATION

L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir-être, savoirs, savoir-faire et savoir-devenir.

Il s’agit pour l’élève d’assimiler des connaissances théoriques qu’il mettra en pratique sur la route. Grâce à la mémorisation et l’assimilation des règles et comportements à adopter, il saura adopter une conduite plus sûre, apaisée, respectueuse de l’environnement et des autres usagers.

Un des enjeux majeurs est également d’amener l’élève à s’auto-évaluer, à prendre conscience de ses points forts, points faibles, et des risques encourus sur la route. La formation doit favoriser la prise de conscience des risques, la prise de conscience des capacités et des limites de l’élève.

Conditions de passage de l’examen du code de la route :

Pour passer l’épreuve du code, il faut avoir au moins 17 ans si vous suivez la formation traditionnelle, ou 15 ans si vous suivez l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC).

Pour réussir cette épreuve, il faut obtenir au moins 35 bonnes réponses sur 40 questions (5 erreurs maximum).

Une réponse est considérée comme juste si toutes les propositions exactes ont été validées.

Parmi les 40 questions auxquelles vous devrez répondre, certaines sont en vidéo. Pendant le déroulé de la vidéo, pensez à évaluer l’intervalle de sécurité et à regarder tous les rétroviseurs.

Le jour de l’examen, pensez à apporter votre pièce d’identité et votre convocation.

Votre code est valable pendant 5 ans et/ou pour 5 présentations à l’épreuve pratique.

Conditions de passage de l’examen du permis de conduire :

L’épreuve de conduite dure 32 minutes au total, formalités administratives et installation du candidat inclues. Au cours de celles-ci, vous aurez à conduire pendant au moins 25 minutes aussi bien en ville que hors agglomération.

L’examinateur appréciera votre niveau de conduite en établissant un bilan de compétences s’articulant autour des thèmes suivants :

  • la connaissance et l’utilisation des commandes ;
  • la prise d’information ; 
  • l’adaptation de l’allure du véhicule aux circonstances de la route ;
  • l’application de la réglementation ; 
  • la communication avec les autres usagers ;
  • le partage de la chaussée ;
  • le respect des distances de sécurité.

L’examinateur évalue en outre l’autonomie et la conscience du risque du candidat.

Pour être reçu à l’examen, le candidat doit obtenir au moins 20 points sur 30.